Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Revue nioques n.22 ; nouvelle poesie des etats-unis

Auteur : Revue Nioques

Que signifiait pour nous, dès 1990, année de la création de Nioques, la référence à Francis Ponge ? La simple nécessité d’articuler aussi rigoureusement que possible une critique radicale de la poésie (une « sortie » raisonnée hors du cadre générique et de ses charmes) et une puissante thérapie contre l’intoxication (« ces gouvernements d’affairistes et de marchands, passe encore si l’on ne nous obligeait pas à y prendre part, si l’on ne nous y maintenait pas de force la tête, si tout cela ne parlait pas si fort, si cela n’était pas seul à parler. Hélas, pour comble d’horreur, à l’intérieur de nous-mêmes, le même ordre sordide parle… »).
Aujourd’hui, près de trente ans plus tard, par-delà le principe d’avantgarde, nous maintenons l’exigence de l’expérimentation formelle, de l’intervention restreinte ou oblique, de la résistance passive « à voix intensément basse », de l’investigation objective, de pratiques aussi littéralement présentes que possible à ce qui nous entoure. En un mot nous souhaitons confirmer la dimension réellement politique de notre communauté et de notre revue. Nous sommes tous, de fait,des singularités quelconques.