Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Roses, célébrations

Auteur : Vonnick Caroff, Denise Le Dantec

” Je suis retournée du côté des roses, dans le jardin de leurs figures et de leurs industries.
Est-ce parce qu’avec les roses on s’acquitte d’une poésie éblouissante offerte à notre indolence qu’on les aime et les honore ? Les roses manifestent l’ivresse profuse du naturel lors qu’à notre insu et, comme presque toutes les fleurs, elles sont le résultat de longues, difficiles et savantes recherches. En ce sens on peut bien dire que les roses sont pareilles à des oeuvres d’art, appartenant à l’histoire de la culture et de la société.
Je suis retournée du côté des roses pour ce quelles nous apprennent de l’art végétal, où elles font exemple. Passant de la nature au point nommé de la culture, tôt désignées dans l’antiquité “Reine(s) des fleurs”, les roses s’outrepassent dans des symboliques et des pratiques aussi diverses que leurs formes, leurs couleurs, leurs parfums, et même leurs noms. Car la rose, attentive à préserver sa beauté dans ses métamorphoses, est un chef-d’oeuvre végétal.
Je suis retournée du côté des roses pour répondre aux songes et aux créations brillantes auxquels leur appel amoureux nous convie. “