Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Rue du faubourg Saint-Denis

Auteur : Louis-Philippe Dalembert

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Romans et nouvelles – francais

Collection : Litterature

Prix : 18.00 / 118.07 F

ISBN : 978-2-268-05530-5

GENCOD : 9782268055305

Acheter Rue du faubourg Saint-Denis chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Les presentations des editeurs : 14/05/2006

“L’histoire ? Elle arrive. Si j’ai deroule tout ce cinema avant, c’etait pour creer l’ambiance. On met pas les pieds dans un film comme on entre au MacDo du coin. Faut preparer le spectateur. Lui laisser le temps de voir venir. De bien s’installer dans son fauteuil. La qualite d’une histoire, vous savez, depend pour beaucoup du siege ou qu’on est assis pour la vivre. Si on y est bien cale ou pas. Suffit d’un dossier de traviole, d’un mauvais rembourrage ou qu’on n’ait pas reussi a trouver la bonne position pour le dos et l’histoire est nulle… Vous avez raison, j’arrete. En fait ces detours, c’est parce que c’est un peu perso comme histoire. Alors ca sort pas tout seul. Allez je me jette. C’est le seul moyen. Sinon on y sera encore au bout de dix pages.” Paris, ete 2003. Un jeune adolescent, dont les origines se perdent sur plusieurs continents, et une vieille “Gauloise” apprennent a s’apprivoiser. Leurs regards sur le monde et sur la faune heteroclite de la rue du Faubourg Saint-Denis tour a tour se heurtent et se retrouvent. Dans ce roman, cocasse, tendre et grave a la fois, Louis-Philippe Dalembert rend hommage a La Vie devant soi de Romain Gary.

Ancien pensionnaire de la Villa Medicis, Louis-Philippe Dalembert a publie notamment : Le crayon du bon Dieu n’a pas de gomme, L’Autre Face de la mer (Prix RF0 1999 et bourse Poncetton de la Societe des Gens de Lettre), L’Ile du bout des reves… Certains sont traduits en plusieurs langues.

  • La revue de presse Dominique Fernandez – Le Nouvel Observateur du 29 juin 2006

Merveilleuse saveur de cette litterature haitienne, si l’on peut parler de litterature haitienne sans reduire ses representants a des pastilles folkloriques. Tels Lyonel Trouillot ou Dany Laferriere, Louis-Philippe Dalembert pourrait etre lu sans reference a son pays d’origine, comme un ecrivain se livrant a un interessant travail sur la langue francaise.