Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Sagesse africaine

Auteur : Joseph Andjou

Illustrateur : photographies de Christophe Courteau

Date de saisie : 08/12/2010

Genre : Folklore Moeurs et coutumes

Editeur : Michel Lafon, Neuilly-sur-Seine, France

Prix : 21.90 €

ISBN : 978-2-7499-0923-3

GENCOD : 9782749909233

Sorti le : 30/10/2008

” La force du baobab est dans ses racines. ”
” Un seul doigt ne peut prendre un caillou. ”
” La souris ne monte par sur le dos du lion. ”
” Traverse la riviere avant d’insulter le crocodile. ”

Ecoutez la sagesse africaine et decouvrez ce continent aux multiples visages. Plus de quarante pays d’Afrique sont representes dans cet ouvrage a travers deux cents photographies exceptionnelles et autant de proverbes ou dictons, alliant bon sens, humour, courage, intelligence de la vie…

 

  • Les presentations des editeurs : 05/11/2008

La force du baobab est dans ses racines.
Un seul doigt ne peut prendre un caillou.
La souris ne monte pas sur le dos du lion.
Traverse la riviere avant d’insulter le crocodile.

Ecoutez la sagesse africaine et decouvrez ce continent aux multiples visages. Plus de quarante pays d’Afrique sont representes dans cet ouvrage a travers deux cents photographies exceptionnelles et autant de proverbes ou dictons, alliant bon sens, humour, courage, intelligence de la vie…

Journaliste originaire de Cote d’Ivoire, Joseph Andjou presente le magazineI-Afrique sur I-Television, la chaine info de Canal +.
Il conclut traditionnellement son emission par… un proverbe africain !

Christophe Courteau est biologiste, naturaliste et geographe de formation.
Depuis 1996, il se consacre a la photographie animaliere et parcourt la planete pour photographier le monde animal dans sa beaute et sa diversite.
www.christophe-courteau.com

 

  • Les courts extraits de livres : 05/11/2008

Le serpent a beau courir, il ne va pas plus vite que sa tete.
On ne peut realiser l’impossible.

Le pauvre mort, ses pieds s’allongent.
A sa mort, on decouvre au pauvre des qualites qu’on ne lui avait jamais reconnues de son vivant.

Dans les yeux de chaque maman scarabee, son petit est une gazelle.
Pour une mere, son enfant est toujours le plus beau du monde.