Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Saume dins lou vent. Psaume dans le vent

Auteur : Serge Bec

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Poesie

Editeur : Ed. de la Cardere, Laudun, France

Prix : 15.00 / 98.39 F

ISBN : 978-2-914053-35-8

GENCOD : 9782914053358

Acheter Saume dins lou vent. Psaume dans le vent chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Les presentations des editeurs : 03/06/2006

Le monde poetique de Serge Bec est, depuis ses premiers textes, celui des desordres de l’amour et du langage, celui de la folie qui deplace les limites de l’humain pour en feconder les paysages, dans un grand remue-menage de couleurs, de saveurs et d’images en perpetuelle metamorphose (Philippe Gardy, Une ecriture en archipel). Dans ce long poeme aux dix-neuf strophes, souffle le vent forcene anonyme de (sa) vieillesse, dans un melange de desespoirs hurles et d’espoirs toujours plus fous, de lyrisme quasi classique et d’absurde hypermoderne. Serge Bec ne cesse pas de nous chanter son amour forcene, presque sismique, de la femme et des elements, dans une poesie male a la voix grave et forte, totalement incarnee.

Serge Bec, considere comme le plus important poete provencal contemporain, est l’auteur de dix-neuf recueils de poemes. Il figure dans toutes les anthologies de la poesie de langue d’oc et ses poemes sont donnes en explication au baccalaureat. Il ecrit egalement en francais : romans, ouvrages sur la Provence, pieces de theatre… II collabore a de nombreuses revues poetiques francaises, provencales et occitanes, et est implique dans plusieurs associations litteraires, poetiques, theatrales.

  • Les courts extraits de livres : 03/06/2006

Cherchez-moi ! Cherchez les Paroles que j’ai /
dites lorsque mon genie hurlait sur le bucher /
des eaux moelleuses qui offrent le leurre de /
l’eternite /
Je suis celui qui apparait depuis ces temps tres /
anciens ou l’on me charcuta sur le point de /
rencontre de la matiere et de l’esprit /
Mouvement de la nuit vers le soleil /
J’ai failli etre l’initiateur de l’ere nouvelle qu’on /
regarde avec des eclairs dans les yeux /
Et dont on entend le chant sacre quand /
s’agenouillent et s’argentent de Provence les oliviers /
Cherchez les Paroles que j’ai dites quand la /
lumiere parait avec son cortege terrifiant de /
tonnerres et de foudres et louez-moi /
Louez-moi avec des baisers qui m’assaillent qui /
s’incrustent dans l’argile rouge de mes /
levres Avec des surgeons de memoire qui /
s’enracinent dans les premiers stigmates de mon /
berceau Louez-moi avec des constellations /
d’arbres qui m’arrachent au va-et-vient /
insignifiant du monde Cherchez les Paroles que /
j’ai dites dans cette langue d’huile d’olive et /
d’etoiles que certains proprietaires d’une /
impardonnable verite raillent /