Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Sauter du coq a l’ane : petite anthologie des expressions animalieres

Auteur : Georges-Francois Rey

Date de saisie : 04/05/2008

Genre : Dictionnaires, encyclopedies

Editeur : Albin Michel, Paris, France

Collection : Magasin des curiosites

Prix : 10.00 / 65.60 F

ISBN : 978-2-226-18673-7

GENCOD : 9782226186737

Sorti le : 30/04/2008

  • Les presentations des editeurs : 05/05/2008

Sauter du coq a l’ane
Petite anthologie des expressions animalieres

La langue francaise fourmille de references au monde animalier : facetieuses, ironiques, etonnantes, scientifiques, elles ne sont pas toujours employees a bon escient…

Certes, il n’y a pas de quoi fouetter un chat, mais pour avoir un succes boeuf en societe ou rire comme une baleine entre amis, ce joli petit recueil – loin d’etre de la roupie de sansonnet – propose 300 expressions rares ou celebres dont l’origine n’est pas forcement celle que l’on croit…

Georges-Francois REY, 59 ans, est journaliste. Apres avoir debute au journal Combat aupres de Philippe Tesson en 1972, il a ete redacteur en chef de Vogue Hommes et de consumers magazines (Danoe et Ford Magazine…), ainsi que chef des informations a Maison Francaise. Il collabore regulierement a des revues d’art de vivre et de decoration (notamment Maison magazine). Il est l’auteur de plusieurs livres, dont Envies de blanc (Albin Michel, 2006).

  • Les courts extraits de livres : 05/05/2008

Ane

Difficile de se debarrasser d’une reputation. Surtout quand elle est mauvaise. Chez les Romains deja, le substantif asinus (l’ane) etait synonyme de sot et, au cours des siecles, une foule d’expressions populaires ont eu pour point de depart la pretendue betise de l’ane. Certes, la bete est tetue et, en vertu de l’adage, ceux qui ne changent pas d’avis sont des imbeciles. Le solipede a longues oreilles est donc stupide, demeure, nul… Bref, l’ane est une buse. Inutile de preciser que les asinophiles dementent avec vehemence : l’objet de leur passion est l’animal le plus doux, le plus devoue, le plus intelligent de la creation et, victime de sa gentillesse, sert surtout de bouc emissaire. Relire Les Animaux malades de la peste de Jean de La Fontaine, pour s’en convaincre.

Aneries variees

C’est un ane bate
Un individu dont la stupidite depasse l’entendement. Un pleonasme, une hyperbole ambulante… Tout a sa mission, l’ane pris dans le carcan de son bat suit son chemin, entete, imperturbable et insensible a son environnement. Il ne veut rien entendre, car il sait tres bien que sa charge peut le blesser (c’est la que le bat blesse) s’il s’ecarte de la ligne qu’il s’est tracee.

Le coup de pied de l’ane
La vengeance des laches.
C’est (encore) a Jean de la Fontaine que l’on doit la formule. Dans Le Lion devenu vieux, les animaux s’approchent l’un apres l’autre du lion naguere redoute, et le frappent alors qu’il est a l’agonie. L’ane, lui, ne le fait pas. Mais l’idee meme qu’il peut le faire est insupportable au lion : …c’est mourir deux fois que souffrir tes atteintes.

Sauter du coq a l’ane
Dans une conversation, passer sans transition d’un sujet a un autre sans aucun rapport.
L’expression est ancienne puisqu’on la releve sous la forme saillir du coq a l’asne au XIV siecle. Les explications sont nombreuses. L’une d’elles est fournie par un conte qui a traverse les ages et les continents et dont la version la plus connue en Occident a ete reprise dans Les Musiciens de la ville de Breme, par les freres Grimm. On y voit un coq juche sur le dos d’un chat, lui-meme monte sur un chien en equilibre sur un ane. La raison voudrait que l’on passe du coq au chat : sauter du coq a l’ane, c’est se priver d’une suite logique. C.Q.F.D.

Une peau d’ane
Un diplome en general sans grande valeur. Souvent obtenu apres avoir passe un examen dont les epreuves sont quelquefois des ponts aux anes : des questions que les ignorants croient compliquees, mais qui ne recelent aucune difficulte, a l’instar de ces ponts (sans tablier, donc en dos d’ane) sur lesquels les animaux hesite(raie)nt a s’engager parce qu’ils n’en voient pas l’autre extremite.

Peser un ane mort
Peser tres, tres lourd !
Mort, un ane pese d’autant plus que sa depouille est parfaitement embarrassante et inutile. Sauf pour les amateurs de saucisson du meme nom (une specialite corse) ainsi que pour les lecteurs de La Peau de chagrin (celle de Balzac est un morceau de cuir d’onagre : une race d’ane sauvage reputee pour la douceur de son grain de peau).