Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Simple journée d’été

Auteur : Frédéric Berthet

«J’étais assis à l’ombre d’un pin et la propriétaire des chevilles que je regardais regardait les gens dormir au bord de la piscine, sous les parasols, et souriait vaguement de temps en temps en pensant qu’elle s’endormirait bientôt. Les gens qui dormaient remuaient un peu dans leur sommeil et se demandaient en rêve comment Goethe avait eu la force de prendre tant de dispositions. La journée d’été, elle, devait déjà réfléchir à la façon dont elle s’y prendrait, le lendemain, pour devenir encore un peu plus chaude.»