Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Supplement au roman national

Auteur : Jean-Eric Boulin

Date de saisie : 07/11/2006

Genre : Romans et nouvelles – francais

Editeur : Stock, Paris, France

Collection : Bleue

Prix : 15.00 / 98.39 F

ISBN : 978-2-234-05923-8

GENCOD : 9782234059238

  • La voix des auteurs : Jean-Eric Boulin – 07/11/2006

Telecharger le MP3

Jean-Eric Boulin – 16/10/2006

  • Les presentations des editeurs : 07/11/2006

” Ca a chauffe pendant une semaine dans les journaux. Yann Guillois a cru qu’il se passerait quelque chose. Qu’un homme-peuple apparaitrait et marcherait sur l’eau. Qu’il dirait que nous sommes tous des hommes politiques, et qu’ensemble nous cherchons le sens. Mais non, rien. Aux tribunes, les leaders des partis suaient comme des veaux, dans l’ecroulement des slogans. C’etait un peu apres Cannes, les marches, la palme, les villas bruissantes de baise, les piscines de champagne. Puis, le gratin de Roland-Garros, les puissants flanques de putes s’aerant la chatte, le chasse-croise des aoutiens et des juillettistes, les deux mois reglementaires de peaux epilees. Rien ne remonte des profondeurs, de la colere des Arabes et des Noirs, de l’impuissance des Blancs, de tous ceux qui sentent en eux le sang jeune bouillir pour rien, de la haine de tous pour tous, de l’envie de mort et du desir de fusion. Rien ne filtre. Mer d’huile. Monopole de la surface. Le couvercle est si bien en place que Yann Guillois pourra en dessous crever encore de longues annees, a moins d’une gigantesque colere collective. ” Puisse ce livre d’amour arriver jusqu’a vous.

Jean-Eric Boulin a vingt-huit ans. Il vient de Marseille. Supplement au roman national est un premier roman.

  • La revue de presse Michel Abescat – Telerama du 26 aout 2006

… La voix de son livre trahit un sacre temperament, une rage de diamant, un sens aigu du rythme et du mot. A 28 ans, Jean-Eric Boulin fait une entree tonitruante sur la scene bien rangee bien repassee du jeune roman francais. En voila un auquel on ne pourra reprocher d’ignorer le monde autour de lui !
Supplement au roman national, c’est la France au tranchoir. Une charge a l’arme lourde contre la decomposition sociale et democratique des annees 1990 et 2000…

Nul doute que Jean-Eric Boulin sera remarque. Le jeune homme a du souffle, de la hargne, du talent, de l’humour, des idees. Il vise juste et frappe fort. Et qu’importe si la nuance n’est pas sa qualite principale. La colere a souvent des vertus salutaires.

  • La revue de presse Astrid de Larminat – Le Figaro du 24 aout 2006

APPEL AU PEUPLE. La litterature descend dans la rue. Jean-Eric Boulin, 28 ans, las des livres tricotes avec les problemes des gens sans probleme, a jete sur le papier sa version de l’ultime chapitre, en train de s’ecrire, du roman national. National ? Il ose le mot, voulant y croire, fouaillant de son verbe fievreux une France en capilotade, dont il cherche a esquisser le nouveau visage hybride…

Jean-Eric Boulin plonge sa plume comme un poignard au coeur du malaise qui court les rues – La France, un caddie plein. Alors que le besoin d’identite fait crever de faim – comme si on ne pouvait plus faire l’economie d’une certaine violence pour reveiller les consciences ; eveiller, surtout, une nouvelle conscience collective.

Entre le reve et la rageCe recit propagera la haine jusqu’a la concorde, proclame-t-il, en preambule, comme un troubadour sonnant du clairon pour capter l’attention et mettre le public en condition. Car ce livre n’est pas un roman. C’est plutot une chanson de la geste contemporaine, cadencee comme du slam, mi-poetique, mi-politique, oscillant entre le reve et la rage…

L’auteur deborde d’inspiration et d’intuition, mais sa vision politique demanderait a etre ajustee. Il nous livre un portrait de la France des annees 2000 saisissant de verite. Mais un portrait en eclats, comme une mosaique dont les fragments auraient ete juxtaposes sans raison, si bien qu’aucune figure, in fine, n’apparait, si ce n’est le spectre d’une revolution.