Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Sur la plage de Chesil

Auteur : Ian McEwan

Traducteur : France Camus-Pichon

Date de saisie : 11/09/2008

Genre : Romans et nouvelles – etranger

Editeur : Gallimard, Paris, France

Collection : Du monde entier

Prix : 16.90 €

ISBN : 978-2-07-078546-9

GENCOD : 9782070785469

Sorti le : 11/09/2008

  • Le choix des libraires : Choix de Jean-Pierre Ohl de la librairie GEORGES a TALENCE, France (visiter son site) – 14/07/2012

Angleterre, 1962. Dans le petit hotel tres middle-class d’une station balneaire, Edward et Florence s’appretent a passer leur nuit de noces. Ils sont jeunes, ils s’aiment sincerement – mais cela suffira-t-il pour surmonter leurs craintes, leurs inhibitions, voire, dans le cas de Florence, une repulsion inavouee pour le sexe ?

Apres deux livres de la classe d’Expiation et de Samedi, on aurait presque admis de Ian McEwan une petite baisse de regime – Il n’en est rien ! Dans un registre certes moins ample, mais tout aussi profond, Sur la plage de Chesil est encore une parfaite reussite. McEwan se montre bien le digne heritier d’Henry James, par sa facon de traquer la verite des etres sans jamais en epuiser le mystere. Pour expliquer l’aversion de Florence, il aurait pu sombrer dans le freudisme de bazar – mais la piste oedipienne n’est que subtilement evoquee – ou bien incriminer sans nuance la pudibonderie d’une epoque revolue. Certes, l’Angleterre provinciale de ce debut des sixties n’est pas exactement celle du swinging London – mais la encore, McEwan se garde des simplifications sociologiques a l’emporte-piece : temoin ce final bouleversant ou la jeune fille refoulee fait montre d’une audace tout a fait paradoxale. L’auteur, cependant, est loin de se desinteresser de la problematique sociale : elle innerve au contraire tous ses livres. Dans Expiation, les prejuges de classe sont autant responsables du drame que la terrible meprise de Briony ; et dans Samedi, l’irruption du voyou Baxter vient bousculer l’existence patricienne d’Henry Perowne. Dans Sur la plage de Chesil, face aux parents de Florence – un homme d’affaires prospere et une don d’Oxford – ceux d’Edward ne font pas le poids. 1935, 2003, 1962 : rien, au fond, ne change vraiment. On pense alors a un autre maitre de McEwan, Thomas Hardy, a l’amertume des personnages de Jude l’obscur ou de Tess d’Uberville devant l’infranchissable fosse qui separe les etres.

  • Les presentations des editeurs : 14/07/2012

Ils etaient jeunes, instruits, tous les deux vierges avant leur nuit de noces, et ils vivaient en des temps ou parler de ses problemes sexuels etait manifestement impossible… Le soir de leur mariage, Edward Mayhew et Florence Ponting se retrouvent enfin seuls dans la vieille auberge du Dorset ou ils sont venus passer leur lune de miel. Mais en 1962, dans l’Angleterre d’avant la revolution sexuelle, on ne se debarrasse pas si facilement de ses inhibitions et du poids du passe. Les peurs et les espoirs du jeune historien et de la violoniste prometteuse transforment tres vite leur nuit de noces en epreuve de verite ou rien ne se deroule selon le scenario prevu.
Dans ce roman derangeant, magistralement rythme par l’alternance des points de vue et la presence obsedante de la nature, Ian McEwan excelle une nouvelle fois a distiller l’ambiguite, et a isoler ces moments revelateurs ou bifurque le cours d’une vie.

Ne en 1948, Ian McEwan est considere comme l’un des ecrivains anglais les plus doues de sa generation. L’enfant vole (Du monde entier, 1993, Folio n 2733) a recu le prestigieux Whitbread Novel Award et, en France, le prix Femina etranger ; Amsterdam (Du monde entier, 2001, Folio n 3728), a ete couronne par le Booker Prize for Fiction (1998) ; Expiation (Du monde entier, 2003, Folio n 4158), par le WH Smith Literary Award (2002). L’essentiel de son oeuvre est disponible aux Editions Gallimard.