Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Tant que battra mon coeur

Auteur : Mireille Darc

Date de saisie : 22/09/2006

Genre : Biographies, memoires, correspondances…

Editeur : XO, Paris, France

Prix : 21.00 / 137.75 F

ISBN : 978-2-84563-239-4

GENCOD : 9782845632394

  • Les presentations des editeurs : 16/09/2008

De La Grande Sauterelle, de Georges Lautner, au Grand Blond avec une chaussure noire, d’Yves Robert, en passant par Week-end, de Jean-Luc Godard, qui ne connait Mireille Darc ? Mais au-dela de cette image publique et prestigieuse, que savons-nous d’elle, de cette femme genereuse et volontaire qui a choisi si longtemps de taire ses bonheurs et ses combats personnels ? Mireille Darc est nee a Toulon le 15 mai 1938. A quatorze ans, elle decide de s’inscrire au Conservatoire de Toulon. A vingt ans, elle monte a Paris. En 1968, c’est la rencontre avec Alain Delon, dont elle dresse un portrait tendre, intime et attachant… Leur couple durera quinze ans. En 1980, elle est operee a coeur ouvert par le professeur Christian Cabrol, qui la sauve ainsi d’une mort annoncee. Huit ans apres la mort tragique du journaliste et ecrivain Pierre Barrer, le deuxieme amour de sa vie, Mireille Darc rencontre en 1996 l’architecte Pascal Desprez, avec lequel elle est aujourd’hui mariee. ” Mettre ma vie en mots m’aura pris plus d’une annee, sans cesse entre le rire et les larmes. Est-ce que je suis fiere du resultat ? Je suis fiere d’etre allee au bout… Fiere aussi de n’avoir pas triche, ni avec la realite telle qu’elle m’est apparue ni avec mes sentiments… Pour le reste, je n’ai fait qu’ecouter ce que me disait mon coeur. ”

Mireille Darc est nee a Toulon le 15 mai 1938. A quatorze ans, elle decide de s’inscrire au Conservatoire de Toulon. A vingt ans, elle monte a Paris. En 1968, c’est la rencontre avec Alain Delon, dont elle dresse un portrait tendre, intime et attachant… Leur couple durera quinze ans. En 1980, elle est operee a coeur ouvert par le professeur Christian Cabrol, qui la sauve ainsi d’une mort annoncee. Huit ans apres la mort tragique du journaliste et ecrivain Pierre Barrer, le deuxieme amour de sa vie, Mireille Darc rencontre en 1996 l’architecte Pascal Desprez, avec lequel elle est aujourd’hui mariee.

  • Les courts extraits de livres : 16/09/2008

J’essaie d’imaginer le couple que furent mes parents bien avant ma naissance, au temps ou on leur propose de prendre en location cette epicerie des faubourgs de Toulon. Roger a trois ans, maman vient d’accoucher de Maurice, et ils vont alors d’exploitations horticoles en maraichers. Ils vivent a Toulon, puis a Nice, puis a Antibes, demenageant tous les six mois parce que mon pere veut en savoir un peu plus sur les citronniers, sur les ficus, sur les camelias. Il termine son apprentissage, son Tour de France des compagnons, tandis que maman, elle, trouve du travail ici ou la comme employee de maison.
Sont-ils amoureux dans leurs annees nomades ? Surement, puisqu’ils se sont choisis un peu plus tot en toute liberte. Ils se sont rencontres chez Allard, le grand horticulteur de Toulon. Ma mere est alors gouvernante chez M. et Mme Allard, tandis que mon pere y est apprenti jardinier. Maman a un peu plus de vingt ans, elle arrive d’un village perdu des Alpes-de-Haute-Provence, Turriers, au-dessus de Sisteron. Les siens sont si pauvres qu’elle n’a pas depasse la petite ecole et qu’on l’a placee tres tot, vers douze ou treize ans. Mon pere, lui, vient de Suisse, du canton de Vaud. Pourquoi a-t-il quitte sa famille et son pays ? Sans doute parce que l’horticulture est mieux enseignee en France. Toujours est-il que, le 3 juillet 1926, Gabrielle Marie Reynaudo a dit oui a Marcel Alfred Aigroz.