Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Tempetes en mer

Auteur : Christian Cleres

Preface : Herve Hamon

Date de saisie : 03/11/2008

Genre : Guides Tourisme, Voyages

Editeur : Glenat, Grenoble, France

Collection : Neptune

Prix : 39.00 / 255.82 F

ISBN : 978-2-7234-4552-8

GENCOD : 9782723445528

Sorti le : 03/11/2008

Acheter Tempetes en mer chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Le courrier des auteurs : 09/12/2008

Chers libraires,

Etes-vous sur Facebook ? Il parait que c’est tendance, il faut y etre pour y compter ses amis. Personnellement, pour reunir les gens que j’aime, je les invite a la maison ou j’ecris des livres. Le dernier, j’en suis particulierement fier, s’intitule Tempetes en mer et tous mes amis, ceux qui m’accompagnent depuis toujours, sont presents : Ulysse, Vasco de Gama, Victor Hugo, le Hollandais Volant, Christophe Colomb, Joseph Conrad, Anita Conti, Bernard Moitessier, Eric Tabarly, Jean Recher, Jules Verne, Arthur Rimbaud, Lautreamont, Chateaubriand, Claude Monet, Tokitaro Hokusai, Jean Gaumy, Herve Hamon… Sans compter les anonymes, terre-neuvas, cap-horniers, pecheurs, sauveteurs en mer qui, pour un fils de marin comme moi, sont autant de presences necessaires. Tempetes en mer est un livre destine a faire partager ces amities, et je sais que les amis de mes amis sont nombreux et beneficient d’un reseau egalement tres efficace, celui des libraires, dont vous faites partie. Pour un auteur, je ne vous apprends rien, le plaisir de decouvrir son livre dans une librairie n’est en aucun cas virtuel. C’est meme un ravissement intense. Il est la, il est feuillete, touche, parfois caresse, il vit. Et quand il a la chance d’etre aime, recommande par vous, le bonheur est total. Alors voila, un jour, sans doute, moi aussi je ferai partie du grand espace virtuel et communautaire, mais jamais, j’en suis convaincu, je ne pourrai m’abstenir de l’emotion sincere, procuree par la presence d’un livre en librairie.

Christian Cleres

 

  • Les presentations des editeurs : 02/12/2008

TEMPETE (En. tempest, storm ; De. sturm ; Es. temporal) n.f. – meteo. Violente perturbation atmospherique qui exige des precautions particulieres pour la navigation sans pour autant qu’elle constitue en soi un cas de force majeure. Sur l’echelle de Beaufort, est qualifiee de tempete une situation meteorologique qui presente des vents de 48 – 55 noeuds (89 – 102 km/h), des vagues de 9 a 12,5 metres.

Dictionnaire de l’Ocean

La tempete survient immediatement lorsqu’il s’agit d’evoquer l’ocean. Et de tout temps, les coleres de la mer ont marque les hommes. Depuis le Deluge, tempetes et ouragans frappent aveuglement, sement les naufrages ou les marees noires. Impossible de nier la fascination que nous eprouvons a contempler leur sauvagerie : elle a inspire la litterature, la peinture, la photographie…
De la meteorologie a la litterature, par la voix des marins pecheurs ou des coureurs au large, a travers la peinture et la photographie, dans l’histoire comme dans la mythologie, ce livre dit comment la mer fascine, autant par ses coleres que par sa beaute. Un livre a grand spectacle, qui nous immerge dans la sauvagerie des tempetes en mer.

 

  • Les courts extraits de livres : 02/12/2008

Aux origines

Aux origines, il y a la Terre. Nee du desordre cosmique cree par le Big Bang et de l’accumulation patiente de poussieres interstellaires, il y a 4,55 milliards d’annees. Aux origines, rien ne peut la distinguer des autres corps errants du systeme solaire. Aux origines, c’est une planete aux millions de volcans, crachant sans discontinuer des nuees de feu et de lave incandescente, enveloppee dans une atmosphere dense, chaude et opaque, et qui subit le bombardement incessant de millions d’asteroides. Ces bombes venues du ciel abritent la plus prometteuse des molecules du cosmos, une molecule fabriquee dans le froid de l’espace intersideral a partir de lambeaux d’etoiles mortes, et composee de deux atomes d’hydrogene lies a un atome d’oxygene : l’eau. Un milliard d’annees apres sa creation, considerablement refroidie et solidifiee, la Terre se couvre d’une atmosphere cent fois plus epaisse que celle d’aujourd’hui, qui provoque la condensation de l’eau. Des millions d’annees durant, d’incessantes pluies diluviennes s’abattent en tempete et recouvrent d’oceans les trois quarts de sa surface. Soulevees par d innombrables cyclones, des vagues geantes brassent les eaux boueuses et les molecules tombees du ciel. Les houles brunes des oceans primitifs, sombres et verdatres, deferlent sur les rivages aux effluves nauseabonds. Dans ce milieu aqueux unique, des millions de milliards de milliards de fois plus dense que le milieu interstellaire, les molecules font connaissance, parfois plus si affinites. Et c’est ainsi qu en quelques millions d’annees, issue de ces rapprochements inedits, apparait une premiere forme de vie structuree : une poignee d’acides amines qui, plusieurs centaines de millions d’annees plus tard, s’assembleront a leur tour pour former des proteines. Plus de trois milliards d’annees seront necessaires a la conception des premiers vertebres, puis des premieres plantes, des premiers insectes, des premiers reptiles, des premiers dinosaures, des premiers mammiferes et des premiers oiseaux. Pendant tout ce temps, la planete s’est lentement transformee, refroidie, assagie. Elle est devenue accueillante, bleue, paradisiaque, tranquille. Enfin, presque tranquille…
Car toute existence terrestre se deroule dans une atmosphere dense et turbulente. L’air, ce melange d’azote, d’oxygene, d’argon et de gaz carbonique, d’une epaisseur moyenne de quinze kilometres, est en perpetuel mouvement, anime de formidables remous et courants, aux vitesses, pressions et temperatures variables. Toutes les masses d’air, chaudes ou froides, qui le forment, s’affrontent, faisant eclater quotidiennement des milliers de tempetes. Celles-ci, en assurant la climatisation de la planete, en entretenant l’echange continuel d’air chaud et froid entre les zones polaires et tropicales, permettent a la planete Terre de continuer sa circonvolution autour du Soleil. Et d’heberger la vie. Toutes les vies. Y compris celle d’un puissant predateur du genre Homo sapiens, plus communement appele l’Homme.