Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Treks dans les iles de l’Atlantique Nord

Auteur : Philippe | Philippe Patay

Preface : Gilles Lapouge

Illustrateur : photographies d’Arnaud Guerin

Date de saisie : 02/10/2007

Genre : Guides Tourisme, Voyages

Editeur : Ouest-France, Rennes, France

Collection : Beaux livres

Prix : 30.00 €

ISBN : 978-2-7373-4115-1

GENCOD : 9782737341151

Sorti le : 02/10/2007

  • Les presentations des editeurs : 24/10/2007

Lumieres feeriques, ambiances vivifiantes, voire franchement toniques, omnipresence des elements et de l’ocean, nature sauvage, paysages surnaturels, isolement et caractere bien trempe des hommes, les iles de l’Atlantique Nord possedent une personnalite qui ne peut laisser indifferent les amateurs de treks ou simplement les voyageurs sensibles aux beautes d’une terre aux accents boreaux…

Partir sur les chemins a la decouverte de cet univers, tel est le fil conducteur de ces voyages a pied vecus par les auteurs au rythme de la marche, entre glaciers et ocean, entre fjords et deserts, de l’Islande a l’Ecosse en passant par le Groenland, les Feroe et le Spitzberg…

9 grands treks et 9 randonnees decrits en detail, jour par jour, avec des informations et des conseils pratiques, des cartes detaillees, de superbes reportages photographiques et une preface invitation au voyage de Gilles Lapouge.

A 54 ans, Philippe Patay dirige l’agence de treks et de voyages d’aventure Fjallabak, a Reykjavik. D’origine franco-hongroise, il s’est etabli en Islande il y a trente-quatre ans. Il a voyage dans le monde entier, mais ne s’eloigne jamais bien longtemps de son ile. Incontestablement pionnier du trekking, du raid a ski et des voyages a themes naturalistes dans son pays d’adoption, il fut le premier a organiser des treks en Islande pour les premiers tours operateurs francais qui se specialiserent dans le voyage d’aventure. Membre de l’association des guides d’Islande, il est aussi ornithologue, grand voyageur, grand marcheur et photographe de talent.

Geologue, DESS en Environnement et photographe naturaliste, Arnaud Guerin a choisi de faire de sa passion de la Terre, du voyage et de l’image, son metier. Au travers de sa societe Lithosphere, il developpe des activites de decouverte de la Terre et de l’Environnement.
Il concoit des produits touristiques de valorisation du patrimoine naturel pour les collectivites locales et les tour-operateurs. Il realise des expositions, des evenements, anime des debats et des conferences sur la Terre, les questions d’environnement et le voyage. Il est egalement guide de voyages et de treks pour les agences de voyages thematiques Objectif Nature et 66Nord. Il habite Caen.

  • Les courts extraits de livres : 24/10/2007

Introduction :

Lumieres feeriques, ambiances vivifiantes, voire franchement toniques, omnipresence des elements et de l’ocean, nature sauvage, paysages surnaturels, isolement et caractere bien trempe des hommes, les iles de l’Atlantique Nord possedent une personnalite qui ne peut laisser indifferents les amateurs de treks ou simplement les voyageurs sensibles aux beautes d’une terre aux accents boreaux… Il est assez simple de decouvrir cet univers dont la porte d’entree est campee au-dela du redoutable courant du Fromveur et de l’archipel de Molene. Cette premiere terre aux accents boreaux, c’est Ouessant, ce Finistere au sens litteral.
C’est d’ailleurs a Ouessant, il y a plus de trente ans, que Philippe Patay, alors jeune trublion naturaliste, fit connaissance avec l’Islande. Baguant des oiseaux migrateurs pour le compte du museum d’histoire naturelle de Paris, il attrapa un beau jour dans ses filets une fiere et gracile bergeronnette grise islandaise baguee par le museum de Reykjavik… Quelques mois apres, il suivit la voie migratoire de l’oiseau jusqu’en Islande et y nidifia a son tour. Trente ans plus tard, jeune guide, geologue et photographe je debarquai en pleine saison touristique chez celui que l’on appelle localement Filippus. Cet evenement n’etait pas fait pour attenuer le stress de cet amoureux du travail bien fait. Entre midi et deux, autour d’une biere et d’un smurbrod danois au hareng, comble pour un Islandais, il me fit faire le tour de son ile sur les cartes, surlignant une multitude de points, chacun agremente d’un il faut que tu voies ca…. Le dernier lieu magique evoque alors entre nous fut Ouessant ou je me trouvais encore quelques jours auparavant… et dont Philippe me parla avec autant de passion que pour un itineraire de trek dans les hautes terres…