Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Très précis de conjugaisons ordinaires ; la migration

Auteur : David Poullard, Guillaume Rannou

Prenez une locution usuelle dans la langue. Choisissez-la contenant un verbe, ou une forme assimilable à une déclinaison verbale. Par exemple : Vague à l’âme. Passez cette locution à l’infinitif : Vaguer à l’âme, et déroulez la conjugaison complète de ce nouveau verbe : Je vague à l’âme, Tu vagues à l’âme, etc. Vous obtenez ainsi une nouvelle table de conjugaison, qui fera apparaître de nouveaux sens, de nouvelles sonorités, de nouvelles poésies : Ça vaguerait à l’âme, Que nous vaguions à l’âme, Vaguant à l’âme, Vaguons à l’âme !, etc. Renoncez en-suite à la nomenclature habituelle des premiers, deuxièmes et troisième groupes, et inventez les Pertinents, les Impertinents et les Insolents, avec leurs sous-groupes. Écrivez avec tout ça un Précis de conjugaisons ordinaires.
Fabriquez maintenant un Très Précis de conjugaisons ordinaires qui se défait de cette classification studieuse pour privilégier cette fois-ci la notion de thématique : par exemple La Migration. Y apparaissent les verbes : Lampeduser, Mer Méditerraner, Titrer de séjour, Viser long séjour, etc. Réitérez le jeu en envisageant vos verbes selon diverses thématiques, joyeu-sement hétéroclites : La Chanson populaire, Le Temps, La Gastronomie, Le Sexe, La Faune, La Flore, etc.