Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Tu fais pleurer tes fées marraines

Auteur : Bénédicte Heim

“Une femme navigue entre des hommes e´lus. Elle se frotte a` eux, s’invente au contact de leurs peaux, de leur langue, de leurs histoires. De leurs silences aussi.
Il y a l’artiste, fantasque, histrionique, qui la re´gale de mille et une nuits re´citatives.
Il y a l’amant perpe´tuel, lunaire, de´croche´, qui redresse le monde et e´tablit le socle su^r d’un amour inde´fectible.
Il y a l’homme. Sans autre nom possible car il est aussi la figure de l’inconnu, de l’inconnaissable, il est l’autre absolu, qui se de´robe a` la prise et creuse un de´sir incendiaire.
Quelques silhouettes fe´minines traversent e´galement le paysage et y de´posent leur empreinte, de´licate ou e´ruptive.
A` travers ces portraits, sans cesse repris et brode´s avec un point diffe´rent (plus serre´, affine´, ou qui tente un angle d’approche ine´dit), Be´ne´dicte Heim cre´e une langue, hypnotique, presque me´diumnique, qui s’attache a` dire les sensations au plus pre`s de la ve´rite´ du de´sir, de ses embarde´es, sa violence, ses me´tamorphoses, son retrait.
Be´ne´dicte Heim est ne´e a` Strasbourg. Son premier roman Soleil Cou Coupe´ a e´te´ publie´ en 2000 par les e´ditions Baleine. Les 15 suivants par Les Contrebandiers, dont Tu ne mourras pas et Nues. Depuis 2018, On a bru^le´ les ruches blanches et Hautes Coutures ont e´te´ publie´s par et le bruit de ses talons. Be´ne´dicte Heim est, en plus, un professeur de lettres tout a` fait atypique, dans un colle`ge difficile de la banlieue parisienne et publie, presque tous les ans, avec ses e´le`ves un recueil des meilleurs e´crits re´alise´s pendant l’anne´e.