Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Un endroit pour vivre

Couverture du livre Un endroit pour vivre

Auteur : Jean-Philippe Blondel

Date de saisie : 02/10/2007

Genre : Jeunesse a partir de 13 ans

Editeur : Actes Sud junior, Arles, France

Collection : D’une seule voix

Prix : 7.80 €

ISBN : 978-2-7427-7003-8

GENCOD : 9782742770038

Sorti le : 02/10/2007

  • Le choix des libraires : Choix de Madeline Roth de la librairie L’EAU VIVE a AVIGNON, France – 14/07/2012

… Je voulais vous parler d’un livre qui n’a pas ete difficile a choisir, c’est vraiment le livre qui m’a enormement touchee cette rentree. Ca s’appelle : Un endroit pour vivre de Jean-Philippe Blondel, c’est publie dans une nouvelle collection chez Actes Sud junior qui s’appelle D’une seule voix. C’est le quatrieme titre dans cette collection. C’est Jeanne Benameur et Claire David qui dirigent cette collection. Le principe, ce sont des petits textes tres courts, des textes qui se lisent tres vite et qui sont en general des monologues interieurs d’adolescents. Ce sont vraiment toujours des textes tres forts, tres percutants, et celui-la un peu plus que les autres. Un endroit pour vivre, le principe, c’est que c’est un adolescent dans un lycee, un adolescent un peu efface, sans souci, il est suppleant du delegue de classe. Un jour, un nouveau proviseur debarque dans le lycee et il y a un nouveau reglement : plus le droit de s’embrasser, il faut remettre les valeurs de dignite, de travail, de respect au centre du lycee. C’est un discours qui ne plait pas du tout a ce jeune homme. Ce jeune homme va donc prendre sa camera et va filmer la vie a l’interieur du lycee. C’est vraiment une histoire qui se lit tres tres vite. Moi, ce qui m’a enormement touchee, c’est que je me souviens du Cercle des poetes disparus, je me souviens comment la derniere scene, la scene finale donnait des larmes aux yeux. Et ce texte-la, c’est ca, c’est-a-dire que dans une rentree litteraire ou en jeunesse, on a dix cartons par jour de livres qui se ressemblent, celui-la sort enormement du lot, parce que celui-la est un livre plein d’espoir, un livre qui dit qu’il faut avoir confiance dans l’humanite. C’est un adolescent qui decide de se monter contre un proviseur. C’est une espece de rebellion, mais une bonne rebellion, dans le bon sens. Je pense que l’Education nationale est en train de faire des listes de livres obligatoires dans les ecoles. Si un jour, il y a une liste dans les lycees, il faut que celui-la y soit absolument…

  • Les presentations des editeurs : 14/07/2012

“C’est a cause du nouveau proviseur – M.
Langlois (…). De ses discours autoritaires. De sa facon d’insister sur tous les mots negatifs qu’il emploie : ne pas, interdit, plus jamais, personne. De la maniere dont ils le regardaient tous – comme des moutons -, les yeux mouilles, un regard glisse par en dessous, obeissants, jugules. Ca m’a bouffe.” On a beau etre un eleve reserve, sans histoires, il y a des sermons, des injustices, qui ne passent pas.
Camescope au poing, l’adolescent decide de filmer ses camarades et de raconter son lycee pour ce qu’il est aussi : un lieu de vie, d’amitie, de haine comme d’amour.