Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Un humanitaire au Cambodge (PREFACE DE GERARD KLEIN, POSTFACE DE DR XAVIER EMMANUELLI)

Auteur : Benoît Duchateau-Arminjon

Lors d’une visite d’un camp de réfugiés à la frontière thaïlandaise, Benoît Duchâteau-Arminjon, dit “Bénito”, découvre un Cambodge anéanti et divisé par des années de guerre civile, le régime sanglant des Khmers rouges et l’occupation vietnamienne.
Le choc est si fort qu’il quitte tout et crée, en 1991, la fondation Krousar Thmey (“Nouvelle famille”), qu’il dédie aux enfants abandonnés. Depuis vingt ans, il n’a eu de cesse de leur offrir une vie meilleure, un accès à l’éducation, un avenir. Bénito nous livre ici son témoignage, loin des clichés et de l’agitation médiatique, sur des années d’engagement et de fraternité avec le peuple cambodgien.
“Krousar Thmey existe non en tant que projet personnel mais comme institution. Je suis heureux d’avoir pu le réaliser avec des centaines de Cambodgiens qui continuent sans moi. Ma fierté est double : que Krousar Thmey soit devenue la première fondation cambodgienne pour l’enfance et que je ne sois plus indispensable”.