Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Un jour, ce sera l’aube

Auteur : Vincent Engel

Dans une ville chimérique, perdue dans les brumes du temps et enserrée dans le carcan liquide de ses canaux, Alessandro, compositeur visionnaire et incompris, se bat pour sa liberté. Mais ce combat n’est-il pas vain quand on vit dans un monde en lente décomposition, où les caprices des puissants font force de loi ? Le jeune homme dédaigne de faire, comme Faust, commerce de son âme ; par ce refus hautain, il va s’attirer la haine du Marquis, vieillard cynique qui entretient une « cour » de fantoches dociles et cruels. Et dans le combat qui va s’engager, l’art ne sera pas le seul enjeu Un jour, ce sera l’aube est le premier roman de Vincent Engel, que le public français a déjà pu découvrir et apprécier avec Retour à Montechiarro, une fresque romanesque courant sur un siècle et demi de l’histoire italienne, qui a connu un grand succès. Il nous entraîne ici dans une Venise de fantaisie où, sous les ors et les pourpres des fêtes nocturnes, des forces obscures, sournoises, rongent les fondements même de la civilisation que l’artiste croit défendre : une tragédie toujours d’actualité.