Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Un naturaliste français chez les Helvètes

Auteur : Thierry Malvesy

À l’été 1860, profitant de la mise en place du réseau ferré en France et en Suisse, le botaniste et géologue de Montbéliard Charles Louis Contejean (Montbéliard 1824- Paris 1907) traverse la Suisse jusqu’en Italie du Nord. Dans un carnet de voyage à l’écriture aussi alerte que précise, Contejean évoque aussi bien des plantes sauvages du bord de la route que les vins du Valais en passant par la lenteur des employés suisses ! Profitant de la présence de la mère de son ami Etienne Muston (Bex 1818 – Montbéliard 1888) qui tient une auberge, les deux compères vont parcourir à pied, en diligence ou à dos de mulet des vallées sauvages comme celle de Zermatt ou de Loèche-les-Bains.

Ce récit, riche en détails et en humour, nous conte une Suisse d’avant et nous relate un voyage à la vitesse du pas. D’autre part, Contejean avide d’informations, parcourt tous les journaux qu’il trouve et commente avec ses compagnons de rencontre l’évènement politique majeur du moment : l’annexion de la Savoie par la France.