Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Un poète n’est le chien de personne

Auteur : Jean-Luc Despax

Après Des Raisons de chanter, 220 slams sur la voie de gauche et 9.3 Blondes light, on retrouve dans ce livre de poèmes ce qui fait la touche personnelle de Jean-Luc Despax : la verve satirique, le regard décalé sur l’actualité, le jeu apparemment décontracté, mais en réalité savant, avec le langage d’aujourd’hui. Les formes se mettent au service de cette démarche engagée, du haïku à l’alexandrin, du journal de bord des élections françaises à la fable, du slogan à l’élégie…