Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Un temps pour se taire

Auteur : Patrick Leigh Fermor

Parmi sa dizaine de livres, Patrick Leigh Fermor avait une faiblesse particulière pour Un temps pour se taire, un petit livre paru en 1957 et plusieurs fois réédité.
En trois chapitres, il s’y penche sur le monachisme chrétien, d’abord chez les bénédictins de l’abbaye de Saint-Wandrille, dans le Pays de Caux, chez qui il fit de nombreuses retraites à partir de 1948. Puis sur ceux de Solesmes, dans la Sarthe, et sur les cisterciens de la Grande Trappe, dans l’Orne. Enfin, un dernier tiers est dévolu aux origines du monachisme en Cappadoce et à ses monastères rupestres autour de la figure de saint Basile.
Ce court récit intéresse donc particulièrement le monachisme français.
Dans sa prose inimitable et raffinée, Leigh Fermor a parfaitement su exprimer l’essentiel du sujet – bien qu’il s’en défende modestement – au point que ce livre a suscité nombre de vocations, à Saint-Wandrille et ailleurs. C’est dire la qualité, tout à la fois littéraire et spirituelle, du livre.
Dans le monde aussi, les lecteurs du grand écrivain ont toujours salué cet ouvrage, sans équivalent dans la production éditoriale, hier ou aujourd’hui, en y voyant la quintessence de son oeuvre.