Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Une poignée de pierreries ; collection de pantouns francophones

Auteur : Jérôme Bouchaud, Georges Voisset

Bien moins connu que ses lointains cousins japonais. haïku et tanka, le pantoun malais appartient à cette même grande famille des petits poèmes faits pour être échangés. L’amour, les ruses et contre-ruses de la vie, ses plus grands bonheurs simples, y tiennent, comme il se doit. le haut du pavé – ou plutôt, de la canopée… Paroles ailées volatiles, mais source de vives réjouissances. Et si dans cette famille, le pantoun a été largement oublié de nos poètes français et francophones, c’est bien regrettable : car il possède ses vertus à lui.
Et elles sont diverses et si originales. Mais c’est qu’un grand frère adoptif. très tôt, lui avait coupé les ailes : le fameux pantouM, et sa non moins fameuse faute d’orthographe d’un certain… Victor Hugo. Cette collection de pantouns en français. produits de la séduction lente et féconde d’une authentique tradition poétique populaire. est donc une première. Lutter contre le destin prend certes du temps, mais à celui qui ne renonce jamais, le bonheur de triompher devient immense…