Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Vingt-cinq poèmes

Auteur : Tristan Tzara

Ce recueil mythique fut à l’origine du ” plus grand trauma poétique ” vécu par aragon et ses amis de la revue littérature.
Réagissant contre la sentimentalité congénitale de la poésie, tzara y libère le mot lui-même, faisant jouer sa valeur dynamique, émotive mais surtout pas lyrique. l’extraordinaire complicité du poète et du plasticien, inventeurs de l’abstraction, et la composition typographique étroite, massive, vraisemblablement suggérée par hans arp en font l’un des livres illustrés majeurs de l’avant-garde dada.
C’est, après la première aventure céleste de mr antipyrine de tristan tzara et phantastische gebete [prières fantastiques] de richard huelsenbeck, le troisième volume de la collection dada, unité informelle animée par tzara pour accueillir les oeuvres des collaborateurs de la revue dada et plus généralement des dadaïstes du monde entier.