Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Voler

Auteur : Sabrina Cerqueira

Robin des Bois, Jacques Mesrine, Arsène Lupin, Jean Valjean, Jean Genet. Il y a les voleurs réels et les voleurs mythiques, les voleurs solitaires et les voleurs organisés, les voleurs malades et les voleurs revendiqués. Héros, esthètes, nécessiteux ou justiciers, tous semblent faire l’objet à la fois d’une peur et d’une fascination populaire. Pourtant, le vol suscite le plus souvent l’indignation ou l’effroi – ce dont pourrait témoigner la lourdeur de nos sanctions pénales. De fait, la violation de la propriété nous apparaît comme une atteinte profonde à ce que nous sommes. Mais alors, d’où vient que le voleur puisse nous fasciner ? À quoi les voleurs font-il écho en nous ?
En partant de l’examen des grandes légendes du vol telles qu’elles apparaissent en particulier dans le cinéma et la littérature policière, et en nous appuyant sur les analyses du vol par la philosophie politique, ce sont finalement toutes les ambiguïtés de notre rapport à la propriété que nous serons amenés à interroger.
Communisme, capitalisme, anarchisme : si chaque courant de pensée politique se définit par un certain rapport à la propriété, c’est par le biais du traitement réservé au vol par chacun que nous tenterons de comprendre pourquoi le vol peut nous apparaître en même temps comme un acte d’héroïsme et comme une menace.