Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Votre potager bio

Auteur : Sabine de Lisle

Date de saisie : 16/04/2008

Genre : Guides et conseils pratiques

Editeur : Sud-Ouest, Bordeaux, France

Prix : 12.50 / 81.99 F

ISBN : 978-2-87901-874-4

GENCOD : 9782879018744

Sorti le : 16/04/2008

  • Les presentations des editeurs : 10/05/2008

Journaliste, auteur de l’ouvrage remarque La journee de l’ecocitoyen (Editions Sud-Ouest) et co-auteur sous la direction de Yann Arthus-Bertrand du catalogue Planet (editions de La Martiniere), Sabine de Lisle engage sa plume sur des jets lies a la preservation de l’environnement depuis une vingtaine d’annees. Selon principe Penser globalement, agir localement, elle s’implique dans des actions concretes et cultive aussi son propre potager bio.

Cultiver un potager bio, c’est jardiner avec plaisir mais sans risque pour sa sante et pour l’environnement. Renoncer aux produits chimiques, choisir attentivement graines et plantes, economiser l’eau et favoriser la rotation des cultures, tels sont les grands principes que tout jardinier amateur pourra decouvrir dans cet ouvrage a la portee de tous.

Preparer la terre
Amenager l’espace
Choisir les fruits et legumes
Entretenir et desherber
Gerer et economiser l’eau
Proteger et soigner

  • Les courts extraits de livres : 10/05/2008

1. PREPARER LA TERRE

S’occuper d’un potager est un passe-temps de plus en plus pratique par les jardiniers amateurs. Et cultiver son propre potager bio presente des avantages plus qu’appreciables : retrouver le contact avec la nature, consommer des legumes sains, apprendre sans cesse sur le monde vegetal, offrir une partie de ses recoltes, et echanger des graines. Il n’existe pas veritablement de problematique d’espace, on peut demarrer avec deux metres carres de terre. A part quelques notions a connaitre, les plantes n’ont besoin que de trois elements essentiels : la terre, l’eau et la lumiere. Il vous suffira de trouver le temps necessaire mais tres vite, et pour votre plus grand plaisir, vous y passerez plus de temps que prevu ! Et bien loin des soucis de ce monde… Heureux qui cultive son potager bio.

Cultiver un potager selon les principes de l’agriculture biologique, c’est plus que du simple jardinage, c’est un etat d’esprit qui s’inscrit dans le respect de notre environnement. Car il faut savoir que si la France compte quelque 13 millions de jardiniers amateurs, ceux-ci, sans le savoir et pensant bien faire, utilisent 3 fois trop d’engrais et 10 fois trop de pesticides, que l’on retrouve dans 80 % des cours d’eau…

Les principes essentiels pour jardiner bio sont les suivants :
– Renoncer aux produits de synthese. Les engrais et pesticides qu’on vous propose le plus souvent dans le commerce n’ont pas leur place dans un potager bio. Mieux vaut adopter des recettes maison ou certains produits commercialises respectueux de l’environnement qui sont bien plus sains pour les sols et pour vous, en tant que consommateurs.

– Choisir attentivement les plants ou les graines, en privilegiant des varietes anciennes resistantes et locales, et en procedant notamment a des echanges. Mais vous pouvez aussi acheter eventuellement des graines hybrides ; les varietes anciennes sont meilleures au gout, les graines hybrides donnent des fruits et legumes qui se conservent plus longtemps.

– Economiser l’eau, c’est une denree precieuse. Selon les saisons, on arrosera a des heures differentes. On ajustera la quantite des arrosages selon les legumes et fruits plus ou moins gourmands en eau. On aerera regulierement le sol en le binant, et on paillera pour eviter notamment l’evaporation de l’eau.

– Favoriser les rotations. Pour ne pas epuiser le sol, on alternera les differentes familles de legumes, regroupes selon leurs ressemblances physiologiques : fruits, racines, feuilles. La terre sera plus fertile, et cela evitera les problemes eventuels de carences.

DECOUVRIR LE SOL

Le sol est plein de vies. Ce n’est pas un simple melange de terre, de cailloux, de racines et autres elements vegetaux. Il est vivant, peuple de milliers d’animaux et de milliards de micro-organismes : vers de terre, escargots, limaces, araignees, larves de mouches ou moustiques, champignons, bacteries, etc. C’est grace a eux que le sol respire et assimile en permanence.

L’objectif, en appliquant les principes de jardinage biologique, est de nourrir la vie du sol, et en particulier le petit peuple de la terre pour qu’il apporte ensuite tous les nutriments necessaires aux plantes. Les engrais utilises ne sont pas accessibles directement par les plantes, c’est l’ensemble des animaux, vegetaux et micro-organismes participant a la vie du sol qui en profitent et les transforment.