Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Werther effect (édition bilingue français/anglais)

Auteur : Elodie Lesourd

Hyperrockalisme : la reproduction picturale exacte de vues d’exposition, où l’objet principal de l’image sera représenté grandeur nature. Inventé par Elodie Lesourd, le terme d’hyperrockalisme rend compte d’une partie centrale de son travail. L’artiste peint des vues d’exposition, des installations éphémères mettant en scène des objets, des codes ou des esthétiques de la culture rock. Une fois l’image trouvée, elle se lance dans un patient travail de peinture au plus proche de l’original. Les objets fétiches de la culture rock – ampli Marshall noir, Les Paul des années 50, prise jack 3,5 chromée – deviennent les héros grandeur nature de ses peintures sur bois. Par ce jeu d’appropriation, l’artiste fabrique, au fil de ses expositions, une autre histoire de l’art et une véritable anthologie du rock. Trois essais de Thibaut de Ruyters, Marco Costantini et Hunter Hunt-Hendrix – tous trois spécialistes du rock – commentent et mettent en perspective la démarche artistique de cette artiste montante de la scène française.