Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Zhongguo. Volume 2, La roue brisee

Couverture du livre Zhongguo. Volume 2, La roue brisee

Auteur : David Wingrove

Traducteur : Michel Pagel

Date de saisie : 01/07/2008

Genre : Science-fiction, Fantastique

Editeur : Atalante, Nantes, France

Collection : La dentelle du cygne

Prix : 24.00 / 157.43 F

ISBN : 978-2-84172-423-9

GENCOD : 9782841724239

Sorti le : 19/06/2008

  • Les presentations des editeurs : 17/09/2008

Zhongguo, l’Empire du Milieu, la Cite Terre, 2206.

Les tangs l’ont emporte. Cinq longues annees d’une guerre sale leur ont permis de vaincre les diasporistes. Confiscations et prebendes ont recompense les fideles.

Les tangs l’ont emporte mais la grande roue du changement, autrefois arretee par le tyran Zao Chun, se met a trembler. De nouvelles forces se levent qui menacent l’ordre du monde. DeVore, l’enigmatique renegat, tisse sa toile de meurtres et de corruption, et fait alliance avec le Bingdiao, un mouvement issu des niveaux inferieurs de la Cite. L’assassinat du tang d’Afrique propage la desunion au sein meme du Conseil des Sept.

Si la route du changement recommence a grincer, si l’homme n’a pas encore entierement cede a la falsification, peut-etre alors faut-il aller plus loin et falsifier l’homme lui-meme…

David Wingrove est ne a Londres en 1954. Apres sept annees de travail dans l’univers de la banque, il a entrepris des etudes litteraires puis s’est enfin tourne vers le roman. L’Empire du Milieu a ete publie en 1989, suivi, durant huit ans, de sept autres romans. L’ensemble compose le cycle grandiose de Zhongguo.

Traduit de l’anglais par Michel Pagel.

  • Les courts extraits de livres : 17/09/2008

Extrait de l’introduction :

Zhongguo. Ce mot signifie Empire du Milieu et, depuis 221 avant J.-C., date a laquelle le premier empereur, Qin Shi Huangdi, unifia les Sept Royaumes combattants, c’est ainsi que les hommes aux cheveux noirs, les Han ou Chinois, appellent leur grand pays. L’Empire du Milieu… Pour eux, il s’agissait du monde entier ; un monde delimite par de grandes chaines de montagnes au nord et a l’ouest, par la mer a l’est et au sud. N’existaient au-dela que desert et barbarie. Ainsi en alla-t-il pendant deux mille ans, au fil de seize grandes dynasties. Zhongguo etait bel et bien l’Empire du Milieu, centre du monde humain, et son empereur le Fils du Ciel, l’Unique. Au XVIIIe siecle, toutefois, ce monde fut envahi par les jeunes et agressives puissances occidentales, avantagees par leurs armes superieures et leur foi inebranlable dans le progres. Au terme d’une lutte inegale et a la grande surprise des Han, le mythe de force supreme et d’autonomie de la Chine vola en eclats. Vers le debut du XXe siecle, Zhongguo etait devenu le vieil homme malade de l’Orient : une momie preservee avec soin dans un cercueil hermetique, comme l’appelait Karl Marx. Des ravages desastreux de ce siecle-la sortit cependant une nation gigantesque, dotee d’une incomparable position de force et capable de se mesurer a l’Occident comme a ses propres rivaux orientaux, le Japon et la Coree.
Au debut du XXIIe siecle, Zhongguo, l’Empire du Milieu, a acquis une signification bien plus large. Durant plus de cent ans, l’empire des Han a domine le monde, et la population hypertrophiee de la Terre – trente-six milliards d’habitants – est demeuree contenue en des cites de trois cents niveaux, pareilles a des ruches, qui s’etendent sur des continents entiers. Le Conseil des Sept – les tangs, chacun plus puissant que le plus grand des anciens empereurs – gouverne d’une main de fer et se vante d’avoir mis un terme au changement, arrete la rotation de la Grande Roue. Toutefois, la guerre, la famine et les troubles politiques, qu’on croyait appartenir au passe, viennent de renaitre au sein du Zhongguo, plus forts que jamais.