Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Zoulou kingdom

Auteur : Christophe Lambert

Date de saisie : 11/10/2008

Genre : Science-fiction, Fantastique

Editeur : Pocket, Paris, France

Collection : Pocket. Fantasy, n 5951

Prix : 7.20 / 47.23 F

ISBN : 978-2-266-17711-5

GENCOD : 9782266177115

Sorti le : 11/09/2008

  • Les presentations des editeurs : 12/10/2008

Au debut de l’annee 1879, l’armee britannique stationnee en Afrique du Sud s’apprete a envahir le Zoulouland, gouverne par le roi Cetshwayo, et n’attend plus qu’un ordre pour franchir le fleuve qui separe les deux nations. Mais c’est compter sans la puissante magie aux mains du grand sorcier Mpande : quarante mille Zoulous deferlent bientot sur Londres, comme une armee de spectres surgissant de la brume ! Et au milieu du chaos, une ame noire comme la nuit rode dans les rues de la ville a la recherche de nouvelles proies…

Un savoureux choc des civilisations avec H.G.Wells, l’homme-elephant et Jack l’Eventreur en guest stars.
Phosphore

Christophe Lambert est ne en 1969 dans la banlieue parisienne. Apres un diplome de realisation audiovisuelle, il met en scene plusieurs courts-metrages, travaille pour la television, le dessin anime et des cours de video dans les ecoles. Il se tourne en 1996 vers le roman pour la jeunesse. Il y alterne les genres (polar, fantastique, recits historiques), avec toutefois une nette predilection pour la science-fiction (notamment dans la collection Autres Mondes aux editions Mango). Christophe Lambert a maintenant publie pres de trente romans et vit de sa plume

Egalement chez Pocket : La Breche.

  • Les courts extraits de livres : 12/10/2008

Avant-propos :

La realite s’arrete ici

Au debut de l’annee 1879, l’armee britannique stationnee dans la province du Natal (Afrique du Sud) s’appretait a envahir le Zoulouland, contree gouvernee par le roi Cetshwayo, l’un des successeurs du fameux Shaka, l’homme qui avait reussi a federer les tribus de ce vaste territoire, une generation plus tot, au prix de terribles genocides.
Trois incidents frontaliers furent montes en epingle par les autorites anglaises pour servir de pretexte a ce conflit : l’enlevement d’epouses adulteres refugiees au Natal par le chef zoulou Sihayo, l’agression d’une equipe de cartographes imperiaux entres en cachette au Zoulouland, et les presumees persecutions subies par les sujets de Cetshwayo convertis au christianisme…
Le but officieux de la manoeuvre etait le demantelement des impis (regiments) forts de 40 000 hommes, la capture du roi Cetshwayo et l’annexion pure et simple de ses terres. Tout cela, bien entendu, au nom de la civilisation et pour le bien des futurs sujets de Sa Majeste.
Au moment ou commence cette histoire, les 17000 soldats britanniques commandes par Lord Chelmsford sont sur le pied de guerre. Ils n’attendent plus qu’un ordre pour franchir le fleuve qui separe les deux nations et, dans la foulee, soumettre leur puissant voisin…