Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Zulu

Couverture du livre Zulu

Auteur : Caryl Ferey

Date de saisie : 26/05/2010

Genre : Policiers

Editeur : Gallimard, Paris, France

Collection : Serie noire

Prix : 19.50 €

ISBN : 978-2-07-012092-5

GENCOD : 9782070120925

Sorti le : 10/04/2008

  • Le choix des libraires : Choix de Jean-Pierre Ohl de la librairie GEORGES a TALENCE, France (visiter son site) – 03/06/2010

Une jeune fille blanche, fille d’un ex-champion du monde Springbok, est retrouvee morte, affreusement defiguree, dans un jardin public du Cap, apres avoir absorbe une substance inconnue aux pouvoirs effrayants. Le chef de la police criminelle Ali Neumann, d’origine zouloue, va devoir remonter la piste de l’assassin – et des trafiquants de drogue – a travers la jungle des townships, jusqu’aux villas cossues des notables afrikaners…

D’accord, on a mis le temps… Zulu a deja rafle toutes les recompenses, du tres specialise Prix mystere de la critique au tres consensuel Grand prix des lectrices de Elle, section policier. Sans doute avions-nous peur d’y trouver l’un de ces polars ethniques ou la couleur locale tient lieu de style et le decor d’univers. Mais Caryl Ferey ne fait ni dans la carte postale, ni dans le reportage chic et choc, et se garde aussi bien des cliches pour touristes que des discours socio-politiques pre-digeres. Sa vision de l’Afrique du sud, complexe, profuse, kaleidoscopique, s’incarne dans des personnages passionnants, au premier rang desquels Ali Neumann lui-meme. Ce bourreau de travail surdoue, s’il poursuit sans repit les malfaiteurs, est lui-meme la proie de terribles souvenirs : son pere et son frere ont peri assassine par des miliciens noirs de l’Inkatha, organisation rivale de l’A.N.C. Depuis, un lourd secret le hante, que les lecteurs ne decouvriront qu’a la fin… Mais il y a aussi son assistant Brian, Afrikaner en rupture de caste, qui traine son mal-etre de conquetes faciles en gueules de bois. Josephina, la mere d’Ali, et sa force tranquille. Zina, la sculpturale danseuse, memoire vivante de la culture zouloue. L’odieux Terreblanche, dont la montre couteuse marque encore l’heure de l’apartheid. Et tout le petit peuple des townships, des squats, des shebeens, ces cabarets poisseux ou l’on tente de noyer la misere dans la biere frelatee, le sexe et la drogue. A la fois touchant et horrifique, cet opera moderne trouve son epilogue dans les dunes grandioses du desert de Namib ; mais ni le vent ni le sable ne pourront effacer sa marque dans l’esprit du lecteur.
Avec Zulu, le roman noir francais tient l’une de ses pieces maitresses. Ce n’est pas tous les jours que nos compatriotes se montrent dignes de James Ellroy et de Dennis Lehane. Nous nous en voulons un peu de l’avoir decouvert aussi tard… mais notre lenteur a moins un avantage : le livre est desormais en poche. 7,70 pour un texte de cette envergure, c’est donne…

  • Le journal sonore des livres : Francois Busnel – 03/06/2010

Telecharger le MP3

Francois Busnel lit un choix de libraire

  • Les presentations des editeurs : 03/06/2010

Enfant, Ali Neuman a fui le bantoustan du KwaZulu pour echapper aux milices de l’Inkatha, en guerre contre l’ANC, alors clandestin. Meme sa mere, seule rescapee de la famille, ne sait pas ce qu’elles lui ont fait… Aujourd’hui chef de la police criminelle de Cape Town, vitrine de l’Afrique du Sud, Neuman doit composer avec deux fleaux majeurs : la violence et le sida, dont le pays, premiere democratie d’Afrique, bat tous les records.
Les choses s’enveniment lorsqu’on retrouve la fille d’un ancien champion du monde de rugby cruellement assassinee dans le jardin botanique de Kirstenbosch. Une drogue a la composition inconnue semble etre la cause du massacre. Neuman qui, suite a l’agression de sa mere, enquete en parallele dans les townships, envoie son bras droit, Brian Epkeen, et le jeune Fletcher sur la piste du tueur, sans savoir ou ils mettent les pieds… Si l’apartheid a disparu de la scene politique, de vieux ennemis agissent toujours dans l’ombre de la reconciliation nationale…

Ne en 1967, Caryl Ferey s’est impose comme l’un des meilleurs espoirs du thriller francais avec la publication de Haka (Folio Policier n 286) et Utu (Folio Policier n 500), Prix Sang d’Encre 2005, Prix Michel Lebrun 2005 et Prix SNCF du Polar 2005.
Aux Editions Gallimard, il est egalement l’auteur de La jambe gauche de Joe Strummer (Folio Policier n 467), poursuite des enquetes de Mc Cash debutees en Serie Noire avec Plutot crever (n 2644 et Folio Policier n 423), et, en 2007, du Petit eloge de l’exces (Folio 2 ? n 4483)

  • La revue de presse Roger Martin – L’Humanite du 9 octobre 2008

Dans un recit exempt de tout temps mort, nourri de references historiques et culturelles qui ne pesent jamais, tant l’auteur les fond dans la pate de son recit, Ferey nous entraine a la suite de ses heros tortures, au sens propre comme au sens figure, qui buttent a chaque pas, des bidonvilles surpeuples aux boites branchees, sur les squelettes hativement enterres lors de la periode de transition de reconciliation nationale. Et lorsque enfin se fait jour la terrible verite, que toutes les pieces du puzzle se mettent en place, que du passe emergent les spectres hideux du racisme et de certains de ses serviteurs a l’ideologie exterminationiste, le lecteur a bien du mal a se remettre de ce nouveau voyage au pays de la mort. Un grand roman noir.

  • La revue de presse Michel Abescat – Telerama du 16 juillet 2008

Caryl Ferey, retors, soigne ses personnages, demarre sur les chapeaux de roue par un meurtre qui ressemble comme deux gouttes de sang a une histoire de serial killer, se perd dans les townships et les bars clandestins, pour deboucher sur un trafic de medicaments. Livre politique, roman social, Zulu est un formidable polar au charme diabolique. On vous aura prevenu.